Pour des raisons de coût, mais aussi principalement parce qu’aucun produit du marché ne me satisfaisait pleinement, je me suis construit une boite à air.

Celle d’origine est sous dimensionné pour la voiture déjà d’origine (prévu pour un 1.4L Rover 75ch), mais surtout par rapport à la prépa que je veux faire sur ma voiture. Je voulais être sûr que la boite à air ne soit pas un goulot d’étranglement.

Je voulais une boite à air qui soit capable de faire passer un grand volume d’air si le moteur le demande.
Je voulais une boite à air qui récupère de l’air frais à l’extérieur et qui ne chauffe pas l’air comme la plupart des boites en aluminium.
Je voulais un filtre à air en tissu pour sa facilité d’entretien, et pour sa grande capacité à faire passer l’air (il est vrai, petite capacité de filtration, mais bon, je vidange souvent)
Enfin, je ne voulais pas d’un système plus lourd que celui d’origine.

Si on prend en compte tous ces critères, je n’ai pas trouvé de filtre à mon goût sur le marché.
En plus, j’avais un filtre à air green qui fonctionnait à merveille sur on moteur BMW de 2.5L de cylindrée et d’environ 180ch. Donc pas de doute sur son débit.

En plus, il était pile à la taille du papillon d’admission de la Lotus
Voilà une photo de ce filtre sur un montage temporaire sans boite à air:

airbox01

Le plus difficile a été de trouver une boite en PVC aux bonnes dimensions vu la faible place sous le capot.
J’en ai construit une avec 2 bidons en PVC je j’ai découpé pour donner la forme voulu.
Les points de jointure ont été volontairement laissés chevauchant mais non hermétiques pour évacuer l’eau et pour empêcher l’écrasement de la boite sur le filtre par dépression lors de l’accélération. De plus le chevauchement double l’épaisseur donc meilleure isolation thermique et rigidité.
Voici le filtre vu de l’intérieur de la boite:

airbox02

Pour le Boa, j’ai pris une gaine VMC en alu de diamètre de 80mm. très léger, flexible mais garde les formes. diamètre qui correspond aux écopes d’air de la lotus, il était tout désigné pour collecter l’air frais des écopes.

Coté boite à air, j’ai mis un raccord VMC fixé à ma boite avec 2 visses pour qu’il pivote.
Là aussi la jointure au niveau de la boite et du raccord est volontairement imparfaite pour eventuellement evacuer la surpression eventuelle d’air et ainsi eviter à la gaine d’etre expulsée.
Il falait aussi que la boite puisse s’ouvrir pour le nettoyage du filtre. Donc elle est maintenue fermée par de la bande adhésive armée.

airbox03 airbox04

Au final, c’est moche, mais ça marche bien. la boite reste fraiche en température, l’air arrive bien, ça tient en place, ça ne s’écrase pas, et en plus ça rentre (au chausse pied) sous le capot.
Petit détail, pour maintenir le filtre bien centré au milieu de la boite (pour ne pas avoir une partie de filtre obstruée par contact avec les parois de la boite, il est ancré des 2 cotés dans la boite.

Pour info, le filtre green utilisé doit couter dans les 60€, la gaine et le raccord VMC dans les 20€ l’ensemble. Et l’ensemble est sensiblement du même poids que la boite à air d’origine.

Par la suite, j’ai rajouté une durite d’admission d’air de chez Eliseparts afin de respecter les distances nécessaires entre le filtre à air et le papillon.

airbox05 baa01 baa02

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>