Sincèrement, je doute que le gain soit sensible, ni même qu’il y en ait un. Mais dans un soucis d’optimisation à tous les niveaux, c’était dommage de ne pas le faire. Et puis, ça fait un bon entrainement pour la culasse.

J’ai travaillé le rebord extérieure d’entrée d’air, j’ai supprimé le rebord intérieur avant le papillon; J’ai « aiguisé » le profil du papillon et l’arbre qui le maintien de manière à limiter les turbulences.
Comme je n’ai pas trouvé de docs précises pour ça, j’ai fait les modifs en me fiant aux turbulences engendrées quand je l’ai soumis à un jet d’eau sous forte pression (robinet de cuisine ouvert à fond). Les différences sont sensibles. Reste à voir l’influence sur le comportement du moteur.

papillon01 papillon02 papillon03

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>